Frankenstein, créé des ténèbres

Expositions temporairesFrankenstein, créé des ténèbres

du 13 mai au 9 octobre 2016

C’est durant l’été 1816 que Mary Shelley conçoit, à Cologny, son roman Frankenstein, le Prométhée moderne, expression mythique de l’inquiétude d’un monde confronté à la montée en puissance de la science et de la technologie. A l’occasion du deux centième anniversaire de la naissance de ce chef d’œuvre iconique de la littérature romantique, la Fondation Martin Bodmer consacre une exposition majeure à la genèse de l’œuvre, aux perspectives qu’elle ouvre et aux questionnements qu’elle soulève.

C’est à la Villa Diodati, où séjournait Lord Byron, que Mary Shelley invente un récit d’horreur original et invente un nouveau genre littéraire : la science-fiction. Dans le contexte des fantasmes, des craintes et des espoirs de la médecine et de la science du début du dix-neuvième siècle, elle élabore l’histoire de Frankenstein donnant la vie à un cadavre au moyen d’une « étincelle » d’électricité. Best-seller dès sa parution en 1818, le roman de Mary Shelley continue à frapper les esprits. Les thèmes qu’il aborde sont en effet au cœur des préoccupations littéraires et philosophiques modernes : l’éthique scientifique, le changement climatique, la technologisation du corps humain, l’inconscient, l’altérité humaine, la précarité des sans-abri et des sans-identité.

L’exposition Frankenstein ancre le phénomène de ce roman dans ses origines, celles de l’écrit et de l’imprimé, documents accompagnés de tableaux et de gravures qui reflètent le monde de 1816. Elle présente au public un large éventail d’œuvres littéraires et scientifiques à l’origine des idées du roman de Mary Shelley. Tout en explorant les origines du roman, l’exposition est conçue de manière à évoquer les thèmes sociaux et scientifiques qui restent d’actualité.

D’après Mary Shelley, Frankenstein, Frontispice de l’édition de 1831 >>>

Parmi une centaine d’objets exposés figurent les manuscrits du roman et du journal intime de Mary Shelley, l’exemplaire de la première édition de Frankenstein annotée par l’auteur, l’exemplaire à envoi offert à Lord Byron, le portrait original de Mary Shelley et ceux de  Percy Shelley, Lord Byron, et John Polidori, ainsi que de nombreuses éditions originales de ces poètes et écrivains réunis à la Villa Diodati en 1816. Il s’agit de l’exposition la plus ambitieuse jamais consacrée au livre et aux thèmes de Frankenstein.

L’exposition a donné lieu à une riche collaboration internationale avec, notamment, la Bodleian Library d’Oxford, la Morgan Library & Museum de New York, la British Library, la National Library of Scotland, la National Portrait Gallery de Londres, la Bibliothèque Nationale de France, et la Bibliothèque de Genève.

***

Commissaires : Prof. David Spurr et M. Nicolas Ducimetière

Scénographe : Mme Stasa Bibic

***

Retrouvez tout les événements à l’adresse http://frankenstein.ch

 

« Cologny, vue de Genève prise de la maison Diodati »,
Centre d’iconographie genevoise, Bibliothèque de Genève (1)

Richard Rothwell, « Portrait de Mary Wollstonecraft Shelley »,
1840, National Portrait Gallery, Londres (2)



La Fondation Martin Bodmer adresse ses plus vifs remerciements aux mécènes et donateurs dont la générosité a permis l’organisation de l’exposition « Frankenstein, crée des ténèbres » :

– la commune de Cologny
– la Fondation UBS pour la culture
– les Services industriels de Genève
– la société Henri Harsch HH SA

ainsi que les fondations philanthropiques et mécènes privés qui l’aident fidèlement, en toute discrétion, et l’aimable collaboration de Mme et M. Jette et Alan Parker.

***

Logo_3P_1816-2016

***

 

 

harshct

Les Fondations Martin Bodmer, Brocher et du Château de Chillon commémorent la présence de Percy & Mary Shelley et Lord Byron au bord du Léman, durant l’été 1816. Billet combiné pour les expositions « Frankenstein créé des ténèbres » (Bodmer) et « 1816-2016 Byron is back! Lord Byron, le retour » (Chillon).



Villa Diodati

Mary Wollstonecraft Shelley, par Richard Rothwell