Automne de la culture japonaise 2018

Dans le cadre de l’Automne de la culture japonaise, la Fondation Martin Bodmer vous propose de découvrir les trésors de la littérature japonaise grâce à diverses manifestations et activités culturelles. En partenariat avec le Centre Culturel du Manoir et le Théâtre du Crève-cœur.

***

1. Vendredi 16 novembre

– 19h : Lecture de contes érotiques japonais en collaboration avec le théâtre du Crève-Cœur suivie d’une dégustation de saké.
Lecture par Hélène Hudovernik.

2. Samedi 17 novembre

– 14h15 : Du conte du vieux coupeur de Bambou au Genji Monogatari, découvrez les trésors de la littérature japonaise médiévale de la collection Martin Bodmer au cours d’une visite commentée.

– 15h : Atelier manga et littérature. De nombreuses œuvres littéraires existent en version « manga » ; nous vous invitons à observer des extraits imagés afin de deviner quels textes ont inspiré les auteurs ;  vous aurez bien sûr des indices, et vous découvrirez que l’Orient et l’Occident ne cessent de se séduire et de s’inspirer.

– 17h30 : Atelier de conception d’une boîte à secret selon la tradition japonaise.





3. Dimanche 18 novembre

– 14h : Petite présentation des trésors de la littérature japonaise médiévale de la collection Martin Bodmer.

– 14h15 : L’art du déplacement : démonstration de techniques de cette discipline acrobatique.

– 15h15 : Initiation à l’écriture et à la langue japonaises. Mêlant le caractère chinois et deux syllabaires, le système d’écriture de la langue japonaise est considéré comme l’un des plus complexes au monde. Cette initiation constitue une excellente opportunité pour vous familiariser avec le monde fascinant des écritures japonaises.

– 16h30 : Atelier de haïkus littéraires. Le haïku et son histoire, entre poésie de cour et satire moderne. Comment le haïku est encore aujourd’hui un des moyens d’expression aussi subtil que direct et quelle place occupe-t-il dans la tradition littéraire japonaise. Venez découvrir au fil des mots et des saisons, des hommes et leurs émotions.

– 17h30 : Conférence Les contrebandiers du Zen, par Emmanuel Lozerand, professeur de langue et littérature japonaises à l’Inalco (Paris). Esquisse d’histoire culturelle connectée. Le zen est brusquement devenu célèbre en Occident aux lendemains de la seconde guerre mondiale. S’il a pu ainsi fasciner artistes, écrivains, intellectuels et simples particuliers, cela est dû bien sûr à la situation historique, mais aussi au rôle souterrain d’un certain nombre de passeurs qui ont permis cette rencontre et les malentendus qu’elle a suscités.


ACJ2018

ACJ2018.2