Historique et photographies

MuséeHistorique et photographies

Martin Bodmer a pensé sa bibliothèque comme un musée.
Il a voulu ériger un édifice spirituel, mais sur la base matérielle des documents originaux. « La présence, la magie des documents » (Von Zurich nach Weimar, p. 12), « la fascination qui émane des originaux » (Conférence du 2 octobre 1967), voilà le point de départ, « c’est pour cela que nous en venons à l’idée du musée, à la nécessité du musée » (ibid.). Il a résolument adopté « la méthode symbolique, où le spécimen est appelé à représenter un ensemble ». Telle est l’idée conductrice d’« un musée littéraire », dont l’ambition est encyclopédique, la méthode, symbolique, et la base, matérielle, à savoir le document irremplaçable, unique, chargé d’émotion. Dans son projet de juillet 1970 pour une « Fondation des Collections Bodmer », il considérait comme une des fonctions de celle-ci d’organiser des expositions guidées. Dans le grand pavillon, Martin Bodmer avait confié à l’architecte zurichois Leuppi l’aménagement de la grande salle d’exposition et de ses vitrines. Il s’y ajoutait de petites vitrines dans le sous-sol. Mais il s’est très vite rendu compte que la place manquait et il a cherché les possibilités d’agrandir, côté jardin ou même entre les deux pavillons.

Les installations de la Fondation et sa galerie souterraine avaient vieilli, des travaux d’assainissement s’imposaient. Sous l’impulsion de son président d’alors, le professeur Charles Méla, du directeur, le professeur Martin Bircher, et de Mme Elisabeth Macheret, le Conseil de Fondation décida, avec le soutien du représentant de la famille au sein du Conseil, l’ambassadeur Gaspard Bodmer, de faire construire un nouveau musée à la hauteur des enjeux de la collection. Il fallait un geste architectural fort, le projet fut confié à Mario Botta. L’entrée de M. Metin Arditi au Conseil de Fondation fut déterminante pour l’exécution du projet. Il fit attribuer la direction du chantier à M. Gabriele Rossi, du Bureau Archilab et il présida la commission de construction qui assurait le suivi des opérations. Les délais furent respectés, ainsi que l’enveloppe budgétaire. Les travaux commencèrent à l’été 2000, le musée fut inauguré le 21 novembre 2003.