De Zurich à Genève (1939 – 1949)

FondationMartin BodmerDe Zurich à Genève (1939 – 1949)

Dès 1919 avaient commencé ses recherches pour former une bibliothèque de la « littérature universelle », selon l’expression de Goethe (Weltliteratur). En 1939, la bibliothèque, comptait environ 60 000 volumes. Martin Bodmer écrivait et cherchait une synthèse de la littérature mondiale. Son livre Eine Bibliothek der Weltliteratur, paru en 1947, en trace les lignes directrices. Cette synthèse fut l’idée d’un homme seul, qui avait pour lui le temps et les moyens de la mener à bien.

En septembre 1939, par une lettre adressée à son ami Max Huber, Martin Bodmer se mit à la disposition du Comité International de la Croix-Rouge. Il se fixa progressivement à Genève où siégeait le Comité (Hôtel Métropole). Nommé membre du Comité, le 6 février 1940,  et, peu après, du Conseil de direction (où il siégea jusqu’en 1970), il en devint le vice-président (de 1947 à 1964) et, même, président à titre intérimaire en 1947-1948. Il dirigea, à titre bénévole, les services de Presse, Radio, Information et, plus particulièrement, le département des Secours Intellectuels.

En raison de ses responsabilités au sein du CICR, sans compter ses voyages une fois par mois à Zurich au siège de la Neue Zürcher Zeitung, il laissa quelque peu de côté sa collection, dont s’occupait depuis 1940 Mlle Elli Lehmann. Durant cette période, Martin Bodmer s’installa définitivement à Cologny, où il avait acquis et réuni en un seul domaine, autour de la campagne Gautier (le « Grand Cologny ») plusieurs parcelles attenantes, d’une superficie totale de plus de 50 ha. L’une d’elles, la villa Haccius, fut transformée en deux pavillons destinés à recevoir sa bibliothèque de Zurich. Le transfert de la bibliothèque eut lieu en 1949.

Pour aller plus loin :

Zurich (1899 – 1939)   |   Genève (1939 – 1949)   |   Cologny (1949 – 1971)
Personnalité   |   Bibliographie


Première intervention de Martin Bodmer au CICR