Bienfaiteurs

FondationBienfaiteurs

La Fondation a bénéficié de dons d’institutions et d’amis généreux pour des acquisitions importantes et pour les secteurs de vitrines du nouveau Musée.

  • Acquisition de Marcel Proust, Epreuves corrigées de Du côté de chez Swann (Christie’s, 7 juin 2000, lot 73) : Mme Monique Nordmann, M. Jean Bonna, le Fonds de famille Bodmer, M. Alfred de Schulthess.
  • Acquisition de Beethoven, Allegretto d’un quatuor en si mineur (Sotheby’s, The Pencarrow Collection of Autographs, 8 décembre 1999, lot 189) : Gaspard Bodmer.
  • Acquisition de Rainer Maria Rilke, Correspondance avec Baladine, avec des éditions originales : Fondation Yves et Inez Oltramare, Fondation Leenaards.
  • Acquisition de Paul Eluard, La Barre d’appui, avec envoi d’Eluard et Picasso à Marcel Duchamp : Pierre Darier
  • Secteurs de vitrines du nouveau Musée : Fondation Hans Wilsdorf : sections 9 et 10, « de l’Europe romantique aux Temps modernes ». Pictet & Cie Banquiers : section 3, « La Bible et la Chrétienté ». Lombard Odier Darier Hentsch & Cie : section 8, « Science antique, sciences modernes ». M. Jean Bonna : section 6, « Shakespeare. Siècles classiques » Famille de Daniel Bodmer, en sa mémoire : section 7, « Les Lumières. Goethe ».
  • Vitrines de la salle des expositions temporaires : Fondation Hans Wilsdorf.
  • Equipement audio-visuel et film de présentation dans la salle de projection, participation à la réalisation du présent site : La Loterie romande.
  • Jardin aménagé derrière le pavillon sud : Conrad et Florence Bodmer.

Le jardin de la Fondation (détail)

  • Acquisition d’une sculpture d’Yves Dana à l’entrée du musée : Fondation Yves et Inez Oltramare
  • Pour le soutien privé à l’exposition La médecine ancienne, du corps aux étoiles : M. et Mme Nessim et Renée Gaon
  • Pour les sept lanterneaux inaugurés avec l’exposition Soljenitsyne, le courage d’écrire, et pour l’acquisition d’ouvrages originaux de l’Internationale Situationniste : M. et Mme Serge et Margherita de Pahlen.

Depuis l’ouverture du Musée, la Fondation est particulièrement redevable à la Fondation Hans Wilsdorf, qui lui a accordé chaque année une aide importante et régulière pour une grande exposition temporaire, ainsi qu’à la Loterie romande dont les fonds ont été à plusieurs reprises affectés à des postes comme la numérisation de manuscrits, la restauration de papyrus, diverses publications ou encore la scénographie et la communication liées aux expositions temporaires. Elle a aussi bénéficié les premières années du soutien du Groupe Lombard Odier qui a été son partenaire privilégié. La Banque Julius Baer s’est aussi avérée un partenaire fidèle pour les expositions temporaires et la Banque Wegelin a encore apporté son appui. De façon ponctuelle, d’autres institutions ont soutenu des projets, comme la Fondation Leenaards pour des publications ou la Fondation Coromandel pour des acquisitions. La Fondation Neva a quant à elle rendu possible deux grandes expositions de littérature russe. Mention doit être faite encore d’interventions occasionnelles de la part de la Fondation Jan Michalski ou de Totsa S.A.

Les allocations régulières et en progression des autorités publiques du Canton de Genève et de la commune de Cologny ont enfin assuré au fil des années le fonctionnement durable de la Fondation Martin Bodmer.