Sade, un athée en amour

Expositions temporairesSade, un athée en amour

du 6 décembre 2014 au 12 avril 2015

Longtemps le nom de Sade a été objet de scandale, d’exécration ou, au contraire, d’admiration lyrique. Pour le bicentenaire de sa mort, il est temps de le présenter comme un moment essentiel de notre histoire culturelle. Il est à replacer dans de longues traditions, celle de la littérature amoureuse depuis Pétrarque (la famille de Sade descend de Laure, chantée par le poète italien), celle d’une lignée aristocratique provençale éprise d’honneur. Comment comprendre les ruptures qu’il incarne, ses obsessions de violence et de sexe ?

Entre l’Italie où il connaît des cavales heureuses et la prison où il passe la moitié de sa vie, entre le passé féodal et la Révolution, Sade bascule dans l’imaginaire. Il nous laisse une œuvre inachevée, en partie détruite, qui est un défi. Illustrateurs et cinéastes ont voulu mettre des images sur ses mots. Les débats idéologiques et nationaux ont parasité sa lecture. Sade s’impose désormais, dans ses manuscrits et ses publications, comme un écrivain essentiel.

***

Commissaire de l’exposition : Prof. Michel Delon, Université Paris-Sorbonne
Sous la direction de : Prof. Jacques Berchtold  |  Scénographe : Stasa Bibic

Retrouvez la liste des visites libres institutionnelles
Téléchargez le dossier de presse et le plan de l’exposition
Relisez le discours de Pierre Leroy (vernissage)

 

izisade        michalskilogo     harschlogo

 




sade2015