Les livres de la Liberté

Expositions temporairesLes livres de la Liberté

Du 16 mai au 13 septembre 2015

1815 ! La Carte de l’Europe est redessinée. Genève devient canton suisse. Sur le plan des idées se forme alors la pensée libérale, animée en Angleterre, en France et à Genève par un réseau de personnalités qui souvent travaillent ensemble. Le libéralisme politique, qui défend les libertés individuelles de la démocratie surgit en Angleterre, en France et à Genève vers la fin du 18e siècle. Le genevois Étienne Dumont collaborera avec Mirabeau, notamment pour combattre l’esclavage avant d’être étroitement lié aux libéraux anglais, à Jeremy Bentham en particulier, l’un des inspirateurs de John Stuart Mill. En France, le rôle de Germaine de Staël, de Benjamin Constant, voire de Sismondi confortera les idées de Guizot, lui-même formé à Genève.

Quant au libéralisme économique, dominé par les figures d’Adam Smith et de Turgot, il sera relayé notamment par Jean-Baptiste Say, entrepreneur tout autant que théoricien, lui aussi d’origine genevoise par sa mère. Dans ce moment-clé de la conscience européenne qui s’étend jusqu’à Tocqueville et Bastiat, les libéralismes anglais et français, qui connaitront des postérités différentes, rencontrent un libéralisme genevois, qui tout en s’inspirant de l’un et de l’autre, sait conserver son originalité.

Manuscrits et livres rares ponctueront cette exposition destinée à marquer le bicentenaire d’un mouvement important dans l’histoire des idées du monde occidental, triomphant encore au début du 21e siècle et dont les héritiers se nomment Friedrich Hayek, Denis de Rougemont… Les livres de la Liberté veulent retracer ce moment unique et décisif dans l’histoire de la pensée.

Commissaire : Bernard Lescaze  |  Scénographe : Stasa Bibic
Retrouvez les prochaines dates de visites guidées et du cycle de conférences sur l’agenda.

En partenariat avec :
Logo Courrier



lllpage