Blaise Cendrars, Prose du Transsibérien et de la Petite Jehanne de France

Blaise Cendrars

Collection Sources, 2011

Simultaneous colours by Sonia Delaunay

Introduction by Miriam Cendrars

Delaunay and Cendrars called their creation the ‘first simultaneous book’. It is the story of a teenager’s poetic journey down memory lane to manhood, on board a poem lit by the seven colours of the rainbow. The reader joins him on his Trans-Siberian railroad journey that takes him through surrounding chaos on earth and his inner quest of the soul. Blaise Cendrars includes a personal note for the reader: For you, ‘ …this book that is part of my soul’.

The introduction to the facsimile manuscript was written by Miriam Cendrars, the author’s daughter. She talks about the first impassioned reviews of the book that marked the beginning of a turbulent new era in the art world. Two manuscripts have been reproduced: the 1913 text where you simultaneously read Cendrars’ text and admire Sonia Delaunay’s choice of colours, and the 1919 version ‘dedicated to musicians’ that invites the reader to listen to the sound, rhythm and pulse of the poet’s inner voice.

Miriam Cendrars is a writer and journalist. She strives to keep alive the memory and works of her father who died in 1961. She is the author of Blaise Cendrars. La vie, le verbe, l’écriture (Denöel).

Blaise Cendrars

Blaise Cendrars

Collection Sources, 2011

Couleurs simultanées de Sonia Delaunay
Introduction de Miriam Cendrars

Le « Premier Livre simultané », dont voici le fac-similé, est l’histoire d’un adolescent qui se hisse à bord d’un poème illuminé par les sept couleurs de l’arc-en-ciel, en partance pour le multiple voyage de sa mémoire vers l’âge d’homme. On monte avec lui dans son transsibérien pour suivre son devenir à travers les tourments terrestres et les interrogations de l’âme. Blaise Cendrars adresse cette invitation à chaque lecteur : À toi, « …ce livre qui tient à tout mon être ».

L’introduction de Miriam Cendrars évoque la réception mouvementée de l’œuvre originale, témoin d’un turbulent renouveau des arts. Après la vision « simultanée » des paroles de Cendrars dans leur particulière typographie, alliées aux couleurs qu’elles inspirent à Sonia Delaunay (1913), on lira la version de 1919, également reproduite ici, qui, « dédiée aux musiciens », appelle à tendre l’oreille aux sonorités, aux cadences et aux vibrations de la voix intérieure du poète.

Fille de Blaise Cendrars, elle-même écrivain et journaliste, Miriam Cendrars s’emploie à garder vivant le souvenir de l’œuvre et de la personnalité de son père, mort en 1961. Elle a publié entre autres Blaise Cendrars. La vie, le verbe, l’écriture (Denoël).


Blaise Cendrars

Blaise Cendrars