Soljenitsyne, le courage d’écrire

DocumentsSoljenitsyne, le courage d’écrire

Exposition du 14 mai au 16 octobre 2011

 

Ce n’est pas le niveau de vie qui fait le bonheur des hommes mais bien la liaison des cœurs et notre point de vue sur notre vie.
Or l’un et l’autre sont toujours en notre pouvoir, et l’homme est toujours heureux s’il le veut, et personne ne peut l’en empêcher.
[Le Pavillon des cancéreux]


Le XXe siècle a eu un écrivain de la taille d’un Goethe ou d’un Hugo, un auteur qui a changé le cours de l’histoire en décidant d’écrire la vérité et de
porter la voix de millions de victimes des camps. Ce siècle a été le siècle de Soljénitsyne.

Ce sont plus de deux mille pages autographes avec les documents de toute une vie qui, pour la première fois se sont trouvés exposés à la Fondation Martin Bodmer, grâce à la veuve de l’écrivain, Natalia Dimitrievna, présente au vernissage, et au travail de Georges Nivat, professeur honoraire de l’Université de Genève, qui depuis les années 1970 s’est employé à faire connaître l’écrivain et son œuvre.

 

Vidéo d’exposition réalisée en 2011 par Rosy Lobster pour la Fondation Martin Bodmer. Retrouver la bande-annonce de cette exposition ici.