En marge du livre

BibliothèqueCollectionsEn marge du livre

L’ensemble réuni par Martin Bodmer contient aussi des objets d’art.

L’inventaire (incomplet) en dénombre 117, illustrant la préhistoire, l’Egypte antique, le Moyen Orient antique, la Grèce antique et hellénistique, Rome, l’Europe médiévale et moderne, les Arts premiers des Amériques, d’Afrique et d’Océanie, l’Extrême-Orient.

Il s’y ajoute une importante collection de monnaies, 148 pièces allant de la Grèce antique et de l’empire romain jusqu’au Moyen Age, une collection de dessins, une collection de fossiles, une collection de pierres et même il y eut une collection de papillons, donnée par la suite au Musée d’histoire naturelle de Genève. Plusieurs raisons peuvent en être données :

D’abord, l’écrit qui témoigne de la civilisation humaine a été transmis par différents supports : sceaux cylindriques, statues, stèles, ostraca de l’Egypte par exemple sont porteurs d’inscriptions hiéroglyphiques. Nous restons là dans le droit fil du grand dessein de la Collection. Il en va de même des différentes monnaies anciennes.

Ensuite Martin Bodmer a voulu rassembler des témoignages des civilisations sans écriture, en contrepoint des civilisations historiques de l’écriture : Mexique, Pérou, Afrique, Océanie. De plus ces objets illustrent les moments des grandes découvertes, d’Alexandre à Magellan.

Il faut encore tenir compte du désir de situer les grandes œuvres dans leur contexte, selon tout un jeu de correspondances : ainsi les Livres des Morts s’accompagnent d’objets relatifs au culte funéraire égyptien, des amphores grecques illustrent des scènes homériques ou mythologiques, tel buste d’Homère d’Alexandre ou de César donne à voir une grande figure de l’histoire ou de la littérature.

Buste d’Homère, 1er siècle av. J.-C. >

homere

Une mosaïque comme celle qui porte les noms de Parthénopè et de Métiochos atteste l’existence d’un récit hellénistique perdu et complète ainsi un chapitre de l’histoire littéraire.

Les dessins collectionnés ont à la fois la valeur d’être, dans le domaine de l’art, une expression écrite, au même titre que les lettres, les chiffres, les notations musicales et d’entrer en relations avec des livres de la littérature universelle (thèmes bibliques, mythologiques, littéraires). De même pour les tapisseries bruxelloises et les Kakemonos japonais.

Enfin Martin Bodmer eut l’ambition de situer les réalisations humaines au regard de la nature, de la vie, dans les durées vertigineuses de ce que Michel Serres appelle le « Grand Récit », des origines de l’univers jusqu’à l’apparition de l’espèce humaine.

***

Plus de détails sur nos collections d’objets d’art et historique bientôt.