28.11.17 : Conference of Kilian G. Seeber

28.11.17 : Conference of Kilian G. Seeber

Mardi 28 novembre 2017 à 19h00
Simultaneous interpreting : where it all began

The rising influence of the British Empire not only shaped international politics through the beginning of the 20th century, it also led to the dethroning of French as the lingua franca of international diplomacy. By the turn of the century, English had begun making its way into the conference rooms of the first international organizations, and so-called conference interpreters started becoming a regular feature at multilingual diplomatic events. Working without technical means, these conference interpreters ‘translated’ speakers’ words into the respective other language once they had finished – or consecutively – thereby inevitably prolonging the proceedings of what by today’s standards were already marathon sessions. This all changed when in the early 1920s an unlikely duo, namely the American businessman Edward A. Filene and the Australian-born British Army officer Alan Gordon-Finlay repurposed early telephone technology and successfully tested the first ‘simultaneous interpreting’ equipment at the International Labour Organization in Geneva. My presentation is a stroll down memory lane…

L’influence croissante de l’Empire britannique a non seulement modelé la politique internationale au début du XXe siècle, mais elle a également mené à la chute du français à titre de lingua franca de la diplomatie internationale. Au tournant du siècle, l’anglais faisait progressivement son entrée dans les salles de conférence des premières organisations internationales, et ceux qu’on appela « interprètes de conférence » commencèrent à participer régulièrement aux événements diplomatiques multilingues. Dépourvus de moyens techniques, ces interprètes de conférence « traduisaient » les mots des orateurs dans l’autre langue une fois l’intervention terminée, c’est-à-dire en consécutive, prolongeant inévitablement les travaux lors de réunions qui constituaient déjà des séances marathons selon les normes d’aujourd’hui. Tout cela changea au début des années 20, lorsqu’un duo improbable composé d’Edward A. Filene, un homme d’affaires américain, et d’Alan Gordon-Finlay, un officier de l’armée britannique d’origine australienne, adapta la technologie des débuts du téléphone et parvint à tester les premiers équipements « d’interprétation simultanée » à l’Organisation internationale du travail, à Genève. Cet exposé est une occasion de se remémorer le passé…

kilianseeber

Kilian G. Seeber is Associate Professor at the Faculty of Translation and Interpreting of the University of Geneva in Switzerland, where he is the Director of the Interpreting Department, the Program Director of the MA in Conference Interpreting and Program Director of the MAS in Interpreter Training. His academic background is in translation and interpreting, with formal training as a conference interpreter (University of Vienna), interpreting research (University of Geneva) and psycholinguistics (University of York). Kilian has been involved in interpreter training since 1999 and has been training conference interpreters at MA-level, for professional development courses and for the European Institutions. He is a co-developer of the FTI’s Virtual Institute as well as its new online learning platform, TR@IN. His research interests include cognitive load and integration during multilingual and multimodal language processing with a focus on simultaneous interpreting.

***

Kilian G. Seeber est Professeur associé à la Faculté de traduction et d’interprétation de l’Université de Genève (Suisse). A la tête du Département d’interprétation, il dirige le MA en interprétation de conférence ainsi que le MAS pour formateurs d’interprètes de conférence. Après des études de traduction et d’interprétation, il s’est formé en interprétation de conférence (Université de Vienne), en recherche en interprétation (Université de Genève) et en psycholinguistique (Université de York). Impliqué dans l’enseignement de l’interprétation depuis 1999, Kilian G. Seeber forme des interprètes de conférence au niveau MA, dans le cadre de cours de formation continue ainsi que pour les institutions européennes. Il a co-développé l’Institut virtuel de la FTI ainsi que sa nouvelle plateforme pédagogique en ligne, TR@IN. Dans ses recherches, il s’intéresse notamment à la charge cognitive et à l’intégration pendant le traitement multilingue et multimodal du langage, en portant une attention particulière à l’interprétation simultanée.