Entretien avec Jacques Reda et D. Collin

Entretien avec Jacques Reda et D. Collin

Mardi 12 septembre à 19h00 – Salle historique – Entrée libre

***

Né à Lunéville en 1929, Jacques Réda est tout à la fois grand poète, excellent éditeur et chroniqueur de jazz. Comme poète, il est l’inventeur du vers de quatorze syllabes, qu’il faut, dit-il, lire à voix haute – comme toute la poésie qui en vaut la peine. Il est également l’auteur de récits en prose. Comme éditeur, il a dirigé la Nouvelle Revue française de 1987 à 1996 ; il est membre du comité de lecture des éditions Gallimard, où il a dirigé la collection « Le chemin ». Amateur de musique, spécialement de jazz, il collabore régulièrement avec Jazz Magazine depuis 1963 et a publié plusieurs ouvrages sur le Jazz dont L’Improviste (1980) qui propose une lecture sensible et poétique de ce phénomène musical. Réda parcourt les lointains et les banlieues en train, en bus, à pied ou à solex. Et c’est en s’y promenant à l’aventure que l’on a des chances de découvrir quelque chose d’anodin en apparence mais qui se révèle soudain merveilleux : un square minuscule au fond d’une rue, une maison abandonnée, le soleil couchant sur les Tuileries. Réda s’identifie surtout aux populations errantes, chats retournés à l’état sauvage, ou bien très modestes. En 1993, l’ensemble de son œuvre est récompensé par le Grand Prix de l’Académie française.

David Collin est écrivain, éditeur, réalisateur et producteur d’émissions culturelles et musicales à la Radio Suisse Romande/ RTS. Il coproduit l’émission quotidienne des savoirs et des cultures Babylone. Auteur de deux romans (Train fantômes, Seuil, 2007 et Les Cercles mémoriaux, L’Escampette, 2012), il a publié plusieurs livres en collaboration avec des artistes, de nombreux articles dans des revues en France et en Suisse, et dans des ouvrages collectifs. Performeur dans plusieurs productions de théâtre/danse, il a mis en scène deux opéras de Mozart (Les Noces de Figaro et Cosi fan tutte). Enfin, il organise des rencontres/résidences littéraires à Romainmôtier.

redacollin