29/09 : Conférence de Anouchka Vasak

29/09 : Conférence de Anouchka Vasak

Jeudi 29 septembre, à 19h00
1816, l’année sans été. Frankenstein et l’éruption du Tambora

Conférence de Mme Anouchka Vasak, maître de conférences en littérature française, co-animatrice du réseau Perception du climat de l’EHESS, Paris. Evénement suivi d’un apéritif.

 

Dès le mois de juin 1816, Mary Shelley évoque la pluie « perpétuelle » qui confine quatre jeunes gens dans le chalet de Cologny. Eté pourri, « ungenial », qui fit naître l’idée des ghost stories, vit la conception du Darkness de Byron, et de Frankenstein. A la fin du roman, la créature, conçue par « une nuit lugubre de novembre », est comparée à un « volcan en éruption ». Nul ne savait alors que la cause de ce désastre météorologique, car c’en était un à l’échelle planétaire, était l’éruption du volcan Tambora, sur l’île de Sumbabwa en Indonésie, en avril 1815. A l’origine d’une véritable « rupture écologique » qui ne fit pas moins de 10 000 morts, l’éruption du Tambora,  la plus importante connue dans l’histoire, affecta le climat et les récoltes de la planète pendant trois ans, engendrant famines, maladies, migrations sans précédent. C’est l’histoire de cette crise que, à l’aide de récents travaux d’historiens et à la lumière blafarde de Frankenstein, ce grand roman météorologique, on se propose de retracer.

 

 

 

La Débâcle du Giétroz (1818) de Escher von der Linth :
la rupture du glacier provoqua une inondation catastrophique
dans le val de Bagnes en juin 1818

 





Vasak