20/9 : Soirée de lancement du livre BBB

20/9 : Soirée de lancement du livre BBB

Lancement du livre « Bibliotheca Butoriana Bodmerianae – Les livres d’artistes de Michel Butor à la Fondation Martin Bodmer »

Mardi 20 septembre 2016 à 18h00, en Salle historique

La Fondation Martin Bodmer, en collaboration avec les Editions Notari, préparait pour le quatre-vingt dixième anniversaire de Michel Butor le 14 septembre, le lancement d’un livre présentant plus de 120 livres d’artistes de l’écrivain, comprenant notamment les 100 livres qu’il avait offerts à la Fondation en 2014. La publication était initialement prévue le jour même de son anniversaire, mais Michel Butor nous a malheureusement quitté le 24 août dernier. Un hommage lui sera rendu mardi 20 septembre 2016 par la présentation de ce nouveau livre, en présence de ses deux auteurs : Isabelle Roussel-Gillet et Naomi Wenger.

Michel Butor était un grand admirateur de l’entreprise de Martin Bodmer et surtout un grand ami de la Fondation. C’est donc tout naturellement qu’il a décidé de lui faire don d’une partie emblématique de sa production. La Fondation s’est ainsi enrichie d’une centaine de livres-objets, livres d’artistes que l’écrivain avait créés depuis les années 1960, en collaboration étroite avec des dizaines d’artistes. Pour remercier cet immense auteur et pour que cet ensemble puisse être admiré par tous, la Fondation avait réaménagé des vitrines afin que ces œuvres puissent y avoir une place de choix. Le 13 juin 2015 s’ouvrait ainsi une exposition intitulée Butor et le livre d’artiste que l’on peut encore admirer jusqu’au 9 octobre 2016.

L’idée de faire un livre sur ce fonds s’est imposée comme une évidence. C’est ainsi qu’est né ce volume, qui associe de plus de 120 photographies en couleurs aux textes critiques de la chercheuse Isabelle Roussel-Gillet, de l’Université d’Artois, qui avait déjà une connaissance très approfondie des livres de Michel Butor. Véritable kaléidoscope, cet ouvrage de 300 pages a pour but de d’honorer cette part si importante dans l’œuvre de Michel Butor.

bbbpresse